Peinture : Textures et effets de matière

Image
Peinture matière

Peinture : Textures et effets de matière

Catégorie
Site
Créneaux
Eric Perraud
le mardi de 18h à 20h

S'incrire

Lumière , couleurs, matières
Eugène Leroy
L’exceptionnelle longévité de sa vie d’artiste lui permet d’accompagner le processus complet de ce cheminement et d’apparaître ainsi à la fois comme une source et comme l’expression la plus aboutie de cette réflexion nourrie d’une formidable culture humaniste et artistique. Dès ses débuts dans les années 1950, Eugène Leroy, à l’écart des courants en vogue, puise dans l’étude de l’art classique et dans la peinture de Rembrandt son inspiration et sa manière, marquée par des empâtements puissants et une intense richesse chromatique.
Le paysage, le portrait et le nu deviennent progressivement les principaux sujets du peintre, mais c’est surtout l’enfouissement de ces sujets dans l’épaisseur même de la matière picturale qui caractérise les oeuvres de l’artiste. Revenant sans cesse sur ses thèmes de prédilection qu’il dissémine «à l’intérieur de la peinture», Leroy les transforme en joyaux qui ne tiennent plus au sujet d’origine que par un fil ténu et doivent tout à la densité lumineuse de la couleur.
L’oeuvre d’Eugène Leroy est celle d’un artiste singulier qui sait si bien faire passer ses émotions et rendre visibles, tout en étant souvent aux marges de l’abstraction, des nus, des portraits, des paysages, par la magiebde ses couleurs lumineuses et de sa technique inimitable, véritable sédimentation de matière picturale, résultat d’une multitude de touches, de grattages et de retouches. Très influencé par Rembrandt, le travail d’Eugène Leroy se distingue par la place prééminente accordée à la matière, la lumière et la figure. L’épaisseur formelle de la couche picturale, trace manifeste de la bataille livrée par l’artiste pour faire surgir la figure, est communément admise comme sa «marque de fabrique».
La singularité de l’oeuvre de Leroy implique que le spectateur prenne du temps et du recul avant de discerner la figure au coeur du magma de matière. Il y a au plus profond de cet amas de couleurs, une réalité physique et charnelle. Son oeuvre entière est habitée par la figure humaine et le corps.