En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous proposer des services et des contenus adaptés. En savoir plus Fermer

L'Art à l'Hôpital

L'Art à l'Hôpital : artdelivery au CHU de Nantes

Grâce au soutien de la fondation Abalone, plusieurs œuvres d’art de la collection artdelivery seront installées dans plusieurs services du CHU de Nantes. Chaque trimestre, cinq œuvres seront choisies dans la collection des Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire et accrochées dans différents lieux du CHU de Nantes.

« Nous croyons beaucoup au lien entre les patients et la culture pour ouvrir l’esprit, et nous faisons le pari que la culture peut contribuer, à la promotion sociale de l’individu et à son épanouissement personnel. Pour nous, les œuvres d’art sont faites pour être visibles de tous, elles doivent être mobiles et circuler. Ainsi, artdelivery correspond tout à fait à notre philosophie », témoigne François-Xavier Moutel, Président de la Fondation Abalone qui intervient pour l’insertion professionnelle, l’éducation, la culture.

Photo Leo-Vincent VERNA

> + d'infos sur le Fonds de dotation du CHU Nantes

 

Octobre 2020 à janvier 2021

• Orock de Jean-Louis Vibert à l’Hôpital Mère-Enfant au centre Simone Veil (centre de planification et d'éducation familiale) et le service de médecine et biologie de la reproduction

• Une œuvre issue de la série Salle de classe de Hicham Benohoud à l’EHPAD, Maison Beauséjour

• Issue de la série La Limite transversale de la mer de Franck Gérard à l’hôpital Nord Laennec dans l’Unité neurovasculaire et la salle d’attente du rez-de-chaussée.

Franck GERARD
La limite transversale de la mer, Port Lavigne, Bouguenay., 2006-2007
Photographie, 62 x 75 cm

La limite transversale de la mer est le terme administratif qui désigne la frontière entre domaine fluvial et maritime, et évoque le point de rencontre entre eau douce et eau salée. Ce territoire entretient des rapports dichotomiques et même presque schizophréniques entre ses espaces naturels presque inaccessibles (il n'existe pratiquement aucune route en bord de Loire) et ses zones ultra industrialisées. Ces endroits sèment le doute et sont troublants par leur étrangeté. Cette série, commande pour la biennale Estuaire entre Nantes et Saint Nazaire, « s’attache à l’évolution de ce territoire exceptionnel, entre industrie et nature sauvage, véritable poumon vert au sein d’une vaste zone urbaine. » L’estuaire de la Loire offre au photographe un condensé très riche des activités humaines (activités industrielles de loisirs, artisanales…) ainsi qu’une grande variété de paysages naturels, industriels et urbains.

 


Jean-Louis VIBERT
Orok, 2002
Lithographie cinq couleurs, 77 x 55 cm

« Jean-Louis Vibert a choisi d’appeler cette œuvre Orok, du nom de la coiffe-masque de plumes des Indiens Wayana qui vivent sur un territoire réparti entre la Guyane, le Surinam et le nord du Brésil. À ses yeux ce masque de plumes colorées est symbole de danse, de festivité et de cohésion sociale ». Huguette Heriss Travers

 


Hicham BENOHOUD
sans titre, issu de la salle de classe*, 1994/2000
Tirage photographique noir et blanc, 62,4 x 52,3 cm

Avec la série La Salle de classe, Hicham Benohoud a développé une approche photographique fondée sur la mise en scène. Il emprunte des objets dans l’environnement de la classe et s’en sert pour montrer ses modèles dans un « décor » inhabituel.