En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous proposer des services et des contenus adaptés. En savoir plus Fermer

OCT.18 – AMPHI

 
OCT.18 
 
— AMPHI
 
Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire
 2 allée Frida-Kahlo 44200 Nantes
 

 

 
LUNDI 8 OCTOBRE — 18h30
SIMON THIOU
invité par Claire-Jeanne Jézéquel, dans le cadre de la situation Construire
 
Simon Thiou (dnsep12, TALM-Angers) 
Né en 1988 à Tours, il vit et travaille à Nantes. Il étudie à l’école des beaux-arts d’Angers et réalise un Erasmus au Duncan of Jordanstone College of Art and Design - Dundee, Ecosse. Il a participé à différentes expositions collectives en France et à l’étranger, et a réalisé deux expositions monographiques. Depuis sa sortie des Beaux-arts en 2012, il a réalisé trois résidences ; au Frac des Pays de la Loire et à Pollen, Monflanquin en 2013, ainsi qu’à la galerie 5 à Angers en 2017. Son travail a été récompensé de différents prix (nominé pour le Prix Maïf pour la sculpture 2013, lauréat du Prix des arts visuels de la Ville de Nantes en 2014). En 2017, il est invité par le Voyage à Nantes pour la réalisation d’une chambre d’artiste.
+ d'infos (pdf)
 
 
 
MARDI 9 OCTOBRE — 10h00
ERNESTO SARTORI
​invité par Charlotte Moth, dans le cadre du programme international
 
Ernesto Sartori (dnsep07, Nantes)
Né en 1982 à Vicenza, Italie, vit et travaille à Bruxelles, il est présenté par la galerie Marcelle Alix, Paris.

J'ai grandi à Vicenza où le paysage est soit plat (c'était la mer avant de devenir le sol), soit pas (collines, montagnes, etc.). La relation entre ces deux situations, la façon dont ils se regardent, je pourrais dire: "c'est central dans ma démarche artistique".
Mais ce ne serait qu'une dualité parmi d'autres.
Il y a quinze ans, il y avait beaucoup de "dedans-dehors", "éveil-sommeil" ... À l'heure actuelle, une de mes dualités préférées est  le "général-particulier".
J'ai développé des choses aux Beaux-Arts de Nantes. Ah cette école! Eh bien… ça a vraiment changé… le temps a changé… la réalité a changé…
Quand j'ai commencé mes études d'art, j'ai arrêté de dessiner pendant un moment (peut-être que ce n'était pas quelque chose pour laquelle je voulais être jugé?) J'y suis finalement retourné après mon diplôme… Techniquement, mon activité artistique consiste principalement à utiliser une matière colorée que je dépose sur des surfaces.
En tant qu'humain, je suis entre faire des choses "pour de vrai" et  les imaginer ... Mon "exposition" préférée est coincée dans l'espace d'un tableau (point d'exclamation?).

+ d'infos :
Galerie Marcelle Alix 
Parc Saint-Léger
Revue 02

 
LUNDI 15 OCTOBRE — 9h00
PETER BRIGGS
dans le cadre du parcours Faire œuvre
 
Invité par Dominique Tisserandet et Xavier Vert, Peter Briggs est né en 1950, à Gillingham (Grande-Bretagne). Il vit et travaille en France depuis 1973 et à Tours depuis 1983. Il enseigne la sculpture et le dessin aux Beaux-Arts de Tours
 
 
 

 
MARDI 16 OCTOBRE — 10h00
PIERRE-YVES ARCILE
dans le cadre du programme international
 
Enseignant et architecte diplômé de l'ensa Nantes, Pierre-Yves Arcile est membre fondateur de Detroit architectes, agence qu'il créée en 2008 avec Jérôme Archereau et Benoît Moreira
 
 
LUNDI 22 OCTOBRE — 18h00
CHEIKH NDIAYE
invité par Emmanuelle Chérel, dans le cadre du projet de recherche Penser depuis la frontière, laboratoire CRENAU Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire / ensa Nantes (UMR AAU 1563 CNRS)
 
Cheikh Ndiaye est né en 1970 à Dakar, il vit et travaille à New York et à Dakar, il est diplômé des Beaux-Arts de Dakar et de Lyon et est représenté par la galerie Cécile Fakhouri, Abidjan
 
 
 
MARDI 23 OCTOBRE — 18h30
DOMINIQUE PETITGAND
proposé par Marion Daniel dans le cadre du parcours Action
 
Dominique Petitgand est né à Laxou en 1965. Vit et travaille à Paris et Nancy. Il est représenté par la galerie GB Agency, Paris.
 

Dominique Petitgand a pris le médium son pour unique champ d’investigation. Dans certaines présentations de lui, nous lisons « installateur sonore », une expression qui lui convient bien puisqu’il réalise des pièces sonores se déployant sous forme d’installations dans l’espace. Il demande à des personnes non comédiennes, faisant le plus souvent partie de son entourage, de venir parler devant un micro de choses dont on ne parle que rarement, en tout cas pas avec cette insistance – expériences très quotidiennes. Travaillant ensuite à partir d’enregistrements de ces paroles, de sons, il leur adjoint des musiques qu’il compose. Enfin, il dispose dans des espaces le plus souvent vides ses enceintes à différents endroits, de façon à ce que le son rebondisse d’une source à l’autre, invitant le spectateur à se déplacer suivant l’attention qu’il souhaite porter à l’un ou l’autre passage sonore.

Du point de vue de son rapport à l’image, il mentionne un lien systématique avec la vision : ses énumérations reprennent le cheminement du regard, ménageant des stations successives à la manière d’une promenade dans un paysage. Des allers-retours permanents s’établissent entre paroles et transcriptions, écrits et sons, textes et schémas, autant d’éléments qui participent de sa méthode de travail. 

Représenté par la galerie GB Agency, il présente actuellement et jusqu’au 16 juin 2019 l’exposition Documentation éparpillée à l’EMBA-Édouard-Manet Gennevilliers ainsi que Les voix blanches, installations sonores pour lieux de passage.

Dominique Petitgand, De l'électricité dans l'air, 2015, Photo Aurélien Mole
 
 
 
MERCREDI 24 OCTOBRE — 18h00
​MAURIZIO LAZZARATO
proposé par Ida Soulard, dans le cadre de Bleeding at the Edges

Maurizio Lazzarato, né en 1955, est un sociologue et philosophe italien indépendant, résidant à Paris.
 
> en savoir plus sur le site de la revue Multitudes
 
 
MARDI 30 OCTOBRE — 18h30
ANUSH HAMZEHIAN & VITTORIO MORTAROTTI
Projection de film 
 
L'association Sciences Citoyennes invitée par Anaïs Rolez, dans le cadre de Sciences en Bobine 2018
présente Monsieur Kubota, film de Anush Hamzehian & Vittorio Mortarotti
en présence de Anush Hamzehian.
 
Ce film oscille entre fiction et documentaire. Il traite de la peur de la mort et de la quête d'immortalité d'un scientifique (M. Kubota), ce dernier s'inspire et étudie des petites méduses, elles mêmes immortelles. Cela fait écho aux enquêtes actuelles de Ping sur le transhumanisme.