En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous proposer des services et des contenus adaptés. En savoir plus Fermer

Actualités des professeurs et chercheurs

Résultat: 1 - 11 sur 249
  • Marfa Sounding

    Édité par Ida Soulard et Jennifer Burris; avec Alvin Lucier, Eliane Radigue, Anna Halprin, Tarek Atoui, Charles Curtis, Claire Amiot, et al.

    Publication Marfa, Texas

    Ce livre, en anglais, et publié par les éditions Mousse, est le prolongement de conversations initiées lors de Marfa Sounding, un festival et une exploration de trois ans des processus acoustiques d'un lieu spécifique (Marfa, Texas et son désert environnant), et qui a débuté en 2015 par une résidence curatoriale de Jennifer Burris à Fieldwork Marfa, un programme international dirigé par les Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire, en France, l'école d'art de l'université de Houston et la HEAD-Genève. Partant des questions liées à la "musique de phase" dans les premières expériences du minimalisme et leurs conséquences aujourd'hui, le livre Marfa Sounding accueille des écrivains de différents horizons - compositrices et compositeurs, théoricien.ne.s du son, critiques d'art, historien.ne.s de la danse, cinéastes, éducatrices et éducateurs, étudiant.es, et archivistes - qui considèrent la performance comme un point de départ pour réfléchir à l'intersection de la musique, du minimalisme et de la politique. Marfa Sounding envisage le son comme un cadre permettant de comprendre comment l'art s'intègre, envahit et est effectivement produit par son contexte.
    --
    This book is an extension of conversations begun at Marfa Sounding, a three-year exploration into the acoustic processes of a specific place, which began as a 2015 curatorial residency with Fieldwork Marfa, an international program run by Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire, France; the University of Houston School of Art; and HEAD, Geneva. Focusing on “phase shifting” in music, particularly as it relates to early experiments in Minimalism and artists whose practices run from the 1960s into the present, Marfa Sounding hosted writers from many different backgrounds—composers, sound theorists, art critics, dance historians, filmmakers, educators, students, curators, and archivists—who treat performance as a point of departure for thinking through the intersection of music, minimalism, and the political. Marfa Sounding treated sound as a frame for understanding how art integrates with, invades, and is effectively produced by its context. The spaces of Marfa also became frames for sound as individual and collective experience, where people come together at a specific place and time, in a site that enfolds them.

    Mousse Publishing

  • Artistic Image / Scientific Imagination: Questions of the Political

    Ida Soulard avec Thomas Moynihan, Anna Longo et Daniel Sacilotto

    Conférence du 23 Avril 2021 au 24 Avril 2021 En ligne - CalArts

    If representations as items of knowledge are always “after the fact”, estranged from the march of time, how might these mediations articulate an emancipatory future? How do artistic and scientific images land in the political today - as knowledge, as destabilizations, as projects, as diagrams; as relativities or as a temporalities? If reality is incomplete and inconsistent, offering no pre-existing yardstick for image constructions to be measured against, then what forms of mediations are valued over others, and how is this measured and understood? What role, if any, does self-conception as a form of representation obtain for art, science and politics?

    CalArts Center for Discursive Inquiry

  • Michel Aubry - Der Grosse Spieler, ein Bild der Zeit

    Michel Aubry

    Exposition personnelle du 16 Avril 2021 au 23 Mai 2021 La Chaufferie, Strasbourg et l'Aubette 1928, Strasbourg

    En hommage au Docteur Mabuse, personnage porté à l’écran par Fritz Lang, l’exposition amène le visiteur, comme le spectateur du film, à apprécier la grande polysémie du mot jeu. La Loge des Fratellini, quatrième ensemble a été imaginé à La Chaufferie, espace d’exposition de la HEAR, école dont est issu Michel Aubry, impliquant différentes options de l’école (Académie supérieure de musique de Strasbourg, Art-objet, Communication graphique, Design et Design textile). L’activation inédite des œuvres de l’artiste à cette échelle et dans des espaces qui lui sont chers rend cette exposition tout à fait originale. En partenariat avec L’Aubette 1928 (16 avril – 21 août, sous réserve).

    La Chaufferie - HEAR

  • Nouvelles publications

    Xavier Vert

    Publication le 4 Janvier 2021

    Nouvelles publications et contribution éditoriales de Xavier Vert, historien de l'art et enseignant aux Beaux-Arts de Nantes et chercheur au CEHTA/EHESS

    - " In Abscondito: Visuality and Testimony in Raphael’s Transfiguration » in R. Dekoninck, A. Guiderdoni et W. S. Melion, Quid est secretum ? Visual Representation of Secrets in Early Modern Europe, 1500–1700, Leiden-Boston, Brill, 2020.

    - "Vision réservée, secret transitoire… Retour sur la Transfiguration de Raphael », in B. Villenave et J. Wolkenstein, L’image, le secret, Presse Universitaires de Rennes, 2020.

    À paraître très bientôt (février), le recueil Louis Marin, Événement de contemporanéité et autres essais sur l’art au XXe siècle, sous la direction de Angela Mengoni et Xavier Vert, Paris, Presses du réel, 2021.

    Icône PDF Marin-cover4-01 (1).pdf

  • HYPOTHÈSES DE L’AUTONOMIE

    Bruno Persat

    Exposition personnelle du 20 Septembre 2020 au 28 Novembre 2020 @Mosquito Coast Factory

    L’exposition Hypothèses de l’autonomie fait suite à une résidence de 18 mois pendant laquelle Bruno Persat a pu expérimenter des modes de présentation, de catalogage et d’archivage de sa bibliothèque dans nos murs.

    Bruno Persat est artiste et enseignant aux Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire. Depuis une quinzaine d'années, son travail oscille entre pratique iconographique et approche collaborative (220 jours, Exyzt, Laboratoire des Hypothèses...). Son attrait pour la contre-culture américaine des années soixante et l’histoire des natifs nord-américains l'a peu à peu mené aux origines d'un projet éditorial alternatif : The Whole Earth Catalog.

    Vecteur influent du développement économique et culturel en Californie, ce catalogue n’en reste pas moins méconnu en Europe. Bruno Persat en propose une lecture inédite en explorant ses ressources et en conjecturant des incidences de sa publication sur notre société contemporaine. Hypothèses de l’autonomie s'articule autour de la tentative de collection de tous les ouvrages qui constituent la base de donnée, l'index du The Whole Earth Catalog. Initiée en 2005, cette démarche utopique vise à matérialiser une bibliothèque qui n'existe pas encore ou plutôt de façon incomplète, dans une remise en jeu d'un réseau d’information et d'un espace de transmission.

    -----------------------------------------------------------------

    Une exposition produite avec le soutien de la Fondation des Artistes et de IFM Enseignes.
    Mosquito Coast Factory bénéficie du soutien de la DRAC Pays de la Loire, du conseil régional des Pays de la Loire, du département de la Loire-Atlantique, des Communes de Campbon et de Savenay.
    L'association est membre des réseaux Arts en résidence, Pôle arts visuels Pays de la Loire et de C2ES, Club des Entreprises d’Estuaire et Sillon.

    HYPOTHÈSES DE L’AUTONOMIE
    Une exposition de Bruno Persat
    Du 20 septembre au 28 novembre 2020
    Commissariat : Mosquito Coast Factory

    VERNISSAGE
    Samedi 19 septembre 2020 de 18h à 21h

    VISITES
    Du lundi au mercredi de 14h à 16h30

    Rendez-vous en dehors des jours d’ouverture:
    mosquito.coast.factory@gmail.com

    Remerciements : Joëlle Le Saux, Benedicte Trouvé, Pia Mimi Paule, Lena Chevalier, Elodie Royer, François Aubart, Benoit Marie Moriceau, Bastien Lefeuvre, Stephane Magnin, Arnaud Moinet, Sebastien Sanz de Santamaria, Yoan Gourmel.

    PENDANT L’EXPOSITION
    VISITES GUIDÉES
    Découverte de Mosquito Coast Factory et visite commentée de l’exposition de Bruno Persat. Gratuit, sur inscription.
    - Journées européennes du patrimoine
    19 et 20 septembre, 15h

    - Journées nationales de l'architecture
    17 et 18 octobre, 15 h

    RENCONTRE
    Discussion entre Bruno Persat et Caroline Maniaque autour de La fabrique du Whole Earth Catalog, à paraître en 2021 chez B42.
    Samedi 17 octobre, 14h30
    Gratuit, sur inscription.

    ATELIER
    Un atelier sauvage animé par Geoffrey Crespel permettra d’approfondir les thématiques traitées dans l’exposition et de se reconnecter à la nature le temps de la séance.
    Samedi 7 novembre, 9h30 - 17h00
    Prix libre, sur inscription uniquement.

    Icône PDF Bruno Persat.pdf

    > site

  • Syllectimane

    Delphine Bretesché, Marika Bührmann, Patricia Cartereau, Julien Go, Élise Hallab, Irma Kalt, Gaëlle Le Guillou, Benoît Pascaud

    Exposition collective du 18 Novembre 2020 au 19 Décembre 2020 Le Pavillon, Maison de quartier, Bottière, 147 route de Sainte-Luce.

    Kelig Hayel et Sébastien Lemazurier, artistes porteurs du projet LE PAVILLON, espace dédié aux arts visuels au coeur du quartier Bottière, vous invitent à la rencontre d'artistes dont le travail accompagne le quotidien.
    Vernissage et rencontre le 20 novembre de 17h à 20h.

    Exposition du 18 novembre au 19 décembre 2020

    Le Pavillon

  • Le Mauvais Oeil

    Michel Aubry

    Exposition collective du 19 Septembre 2020 au 10 Janvier 2021 Frac Auvergne, Clermont Ferrand

    Avec son film The Evil Eye (« le mauvais œil »), Clément Cogitore s’est vu décerner en 2018 le prestigieux Prix Marcel Duchamp par le Centre Pompidou, obtenu avec le concours du FRAC Auvergne qui fut chargé de défendre sa candidature. The Evil Eye est ici placé au cœur de l’exposition, sa bande-son traversant tous les espaces, dans un dialogue avec les autres œuvres, telle une litanie présageant l’avènement d’une inéluctable fin du monde portée par la rémanence de grands récits mythologiques, transfigurée par des dizaines d’images à vocation publicitaire. Élégie poignante empruntant autant aux grands mythes qu’aux méthodes de manipulation des foules les plus éprouvées par la publicité comme par la propagande, The Evil Eye en appelle aux figures anciennes de la sorcière, de la prédicatrice et de l’oracle pour éclairer notre époque d’une lumière prémonitoire et funeste.

    Icône PDF Livret de l'exposition

    Frac Auvergne

  • Extra Large

    Michel Aubry

    Exposition collective du 28 Mars 2020 au 3 Janvier 2021 Kunsthal, Rotterdam

    Tapestries from Picasso and Le Corbusier to Louise Bourgeois.
    The exhibition ‘Extra Large’ focuses on a period of a hundred years, with tapestries made directly after the First World War up until now, and reveals a virtually unknown aspect in the bodies of work of many modern and contemporary artists. They have been using the age-old weaving technique as the point of departure for their textile art while constantly reinterpreting it. Most of the sixty works were produced at the historical institute ‘Manufacture des Gobelins’ in Paris. With their combination of artistic finesse and extraordinary craftsmanship, these metres-high, handwoven tapestries are of an unrivalled quality and a joy to behold, and show how surprisingly modern the traditional craft of weaving still is.

    Kunsthal Rotterdam

  • l'arrivée des voix variées

    Cécile Paris

    résidence et performance du 1 Septembre 2020 au 16 Octobre 2020 Confort Moderne Poitiers

    Avec « L'Arrivée des voix variées » Cécile Paris propose aux habitants de Poitiers de contribuer à son projet en offrant la singularité de leur voix. Cécile écrit des listes, des histoires qu’elle voudrait faire interpréter, lire et dire.

    confort moderne

  • Le Rideau

    Stéphane Thidet

    Exposition du 8 Août 2020 au 27 Septembre 2020 Théâtre Graslin, Nantes

    Stéphane Thidet crée des installations oniriques à partir de gestes souvent simples et d’éléments prélevés dans le monde qui l’entoure, notamment des éléments naturels. Ses installations embarquent le visiteur dans un univers fictionnel poétique qui fait basculer le lieu investi dans une narration rêvée. Utilisant la brusquerie des forces élémentaires, telle que la puissance de l’eau, l’aridité des matières, la ténacité des plantes, l’œuvre de Stéphane Thidet est empreinte de la force sauvage de la nature, mais également en proie à ses fragilités et fêlures.
    Rideau est une immense chute d’eau recouvrant la façade du monument.
    Comme surgissant d’une corniche, la cascade vient frapper dans sa chute les marches du théâtre pour venir ruisseler dans un immense bassin conçu comme une extension potentielle du bâtiment.
    Ce gigantesque rideau d’eau, métaphore de l’accessoire théâtral qui masque l’artefact et dévoile le spectacle, renvoie autant à l’activité créatrice à l’intérieur du théâtre qu’au plan d’ensemble de la place, dessiné à l’époque par l’architecte Mathurin Crucy. Celui-ci révélait une volonté de mise en scène : l’édifice domine une place en hémicycle dont les façades identiques forment les premières
    loges d’un véritable « théâtre urbain ». En utilisant la force physique de l’eau, Stéphane Thidet fait vrombir le monument alors qu’il plonge le visiteur dans un état de contemplation ambivalente,
    entre le rêve et l’inquiétude d’une force sauvage dont la domestication est vouée
    à l’échec.
    Par cet élément naturel qui, au fil des millénaires, transforme les reliefs naturels au gré de son écoulement, rideau révèle une architecture remarquable façonnée par l’homme autant qu’il provoque le désir d’y pénétrer pour découvrir ce qu’elle enferme.

    STÉPHANE THIDET est né en 1974 à Paris.
    Il est représenté par la Galerie Aline Vidal (Paris) et la Galerie Laurence Bernard (Genève).
    ————————


    Rideau, 2020
    Eau, pompes, bassin/ water, pumps, pond
    Installation In situ, Théâtre Graslin, Nantes. Photo Martin Argyroglo

    > site

  • Les Authentiques (Les Pionnières II)

    Claire-Jeanne Jézéquel

    Exposition du 14 Mars 2020 au 25 Juillet 2020 Galerie Pierre-Alain Challier

    25 femmes, 25 artistes du XXIe siècle. Galerie Pierre-Alain Challier, 8 rue Debelleyme 75003 Paris. Du mardi au samedi, de 11h à 19h.

    galerie Pierre-Alain Challier

Pages