En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous proposer des services et des contenus adaptés. En savoir plus Fermer

Mélanger les lumières

Exposition de Pierre Mabille du 5 mars au 11 avril 2015 à la Dulcie Galerie. 
Ouvert du mardi au samedi de 14h00 à 18h00.
Vernissage le mercredi 4 mars 2015 à 18h30.  

p-mabille.jpg

Sans titre, 2014, acrylique sur toile, 89 x 116 cm. Photo Jean-François Rogeboz

Né en 1958 à Amiens
Vit à Fontenay-sous-Bois et travaille à Montreuil
Enseigne à l’École supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole
Représenté par la galerie Jean Fournier, Paris
www.pierre-mabille.org

Une même forme, oblongue, intersection entre deux cercles, une forme équilibrée, un signe géométrique, un mouvement. Cette forme sans nom en porterait cinq cents : oeil, fuseau, feuille, pétale, barque… Elle peut aussi faire penser à un pont et son reflet dans l’eau, à un kayak, ou encore une sucette. À y regarder de près, elle se présente souvent dans le monde réel, cette forme sans nom à laquelle l’artiste Pierre Mabille consacre sa pratique. L’Antidictionnaire, série de dessins sur papier commencé en 2008 – dont 52 planches acquises en 2013 par la Collection de l’école, démontre de cette relation constante de « la forme » au réel, à travers cette archive prodigieuse de listes de noms, d’images, de photos, de mots, de dessins de cette forme adressés à l’artiste par ses amis.
À moins qu’il ne s’agisse d’un prétexte pour faire de la couleur, une peinture aux mille couleurs et aux mille noms possibles : amarante, bronze, cul de bouteille, kaki, pervenche, lavande, coquelicot, ardoise, framboise, garance… Couleurs acryliques, peintes sans effets virtuoses, qui se rejoignent, s’éloignent, se fondent, se regénèrent, se superposent, se dévoilent, se juxtaposent, se révèlent l’une l’autre. Les couleurs sont surfaces de cette forme sans nom, entières, pleines, en aplats, en transparence, en fusion, en suspension. Chaque toile est autonome, différente, son format, la forme de « la forme », ses couleurs varient… Une palette infinie où s’entremêlent les bleus profonds, des rouges ardents, des verts fluos, des roses tendres. Des lignes et des couleurs se suivent comme une ligne de temps, un temps atmosphérique : la nuit, le jour, l’intérieur, la lumière… et deviennent presque climatiques, conceptuelles chromatiques, minimales repetitas, à la fois formelles et informelles, abstraites et antiabstraites. Entre forme et signe, « toujours jamais pareil ». Mai Tran


Dates à retenir

Mercredi 4 mars : Vernissage de l’exposition et lancement de la monographie de Pierre Mabille, éditions Analogues, en partenariat avec la galerie Jean Fournier ; Paris, la Villa Tamaris, centre d’art Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée, La Seyne-sur-Mer ; l’école supérieure
des beaux-arts de Nantes Métropole ; la ville de Chalonnessur-Loire.

Jeudi 5 mars : 14h00 : Présentation de l’exposition par l’artiste réservée aux étudiants

Samedi 7 mars : 15h30 et 16h30 : Visites guidées tout public

Samedi 4 avril : 15h30 et 16h30 : Visites guidées tout public

Télécharger le dossier de presse