En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous proposer des services et des contenus adaptés. En savoir plus Fermer

Communautés émotionnelles

Christiane Carlut, Capucine Lageat, Zhixing Liu, Antoine Perroteau, Victor Rondot, Stéphane Thidet, Mathieu Wuhrmann, Zitong Yu, Li Zhu, Wenjing Zhou
Exposition collective du 21 septembre au 12 octobre 2019 Galerie Beijing, batiment 523, Bagua Ling, Futian, Shenzhen, Chine
Au cours de l’histoire occidentale, les émotions ont été appréhendées très diversement. Les arts restent l’un des moyens principaux de domestiquer socialement les émotions, ou de les libérer, selon l’époque et le contexte social. L'article du catalogue, ainsi que les conférences, tenteront de pointer quelques étapes de cette évolution. La philosophie grecque valorisait les émotions dans le théâtre ou la poésie afin de promouvoir des comportements socialement souhaitables - par leur purgation par la catharsis (Aristote). Les formalismes de la seconde partie du XXème siècle excluaient par contre radicalement les émotions du champ de l’art, après la critique de leur exploitation sociale par l’industrie culturelle (Adorno). La notion de communauté émotionnelle (Rosenwein) constitue désormais un champ historique suivi, les artistes se sont largement ré-emparés de la dimension émotionnelle de l’art, et la philosophie s’intéresse désormais à leur dimension politique et à leur rapport contemporain à l’action (Didi-Huberman).